Judith Aquien: « Avec Thot, on transmet un horizon aux réfugiés. »

Trois drôles de dames, un seul horizon: celui d’apprendre le français aux réfugiés pour envisager une réinsertion professionnelle et sociale. La future école s’appelle Thot et il faut absolument les soutenir.

Judith Aquien: Thot est une école de Français Langue Etrangère diplômante destinée aux réfugiés et demandeurs d’asile. Des sessions de formation de 16 semaines permettront aux apprenants de passer l’examen DELF. La pédagogie de Thot donnera aux apprenants les outils culturels pour faciliter leur inclusion sociale et économique.L’équipe fondatrice est composée de Judith Aquien, Jennifer Leblon Héloïse Nio, respectivement Présidente, Trésorière et Vice-Présidente de Thot.

Pourquoi ce nom Thot?
Judith Aquien: Thot est le Dieu égyptien du savoir qui a inventé le langage pour disséminer la connaissance.

Vous êtes trois jeunes femmes voulant créer la première école diplômante pour les réfugiés et les migrants. C’est une expérience terrain qui vous a mis le pied à l’étrier. Que s’est il passé?
Judith Aquien: Thot s’est constituée à travers l’engagement dans des actions de soutien aux réfugiés et demandeurs d’asile. Lors de nos échanges, la question de l’apprentissage du français revenait sans cesse. Certains préféraient même qu’on leur trouve un cours de français plutôt qu’un toit où dormir. De nombreux bénévoles sont mobilisés pour mettre en place des cours de français. Des programmes d’intégration universitaire sont également mis en place pour les réfugiés et demandeurs d’asile titulaires d’un équivalent du Baccalauréat. En revanche, rien n’existe pour l’instant à destination de ceux qui ne relèvent pas du niveau Baccalauréat, et aucune formation gratuite dispensée par des professeurs diplômés n’est proposée à ce public, pourtant en forte demande, en Île-de-France. Nous avons donc décidé de créer Thot pour pallier l’absence de formation diplômante à destination des réfugiés et demandeurs d’asile et garantir à tous nos apprenants un certificat officiel d’aptitude à la langue française, délivrée après le suivi des cours chez Thot.

Thot
Que propose la formation? Est elle gratuite? Y’aura t’il des critères de niveaux, de langues? A l’entrée, tout le monde est accepté ?
Judith Aquien: La formation propose 10 heures de cours de FLE par semaine, dont 8 heures dispensés par des professeurs diplômés de FLE et expérimentés. La session de formation dure 16 semaines et à la fin de la session les apprenants pourront passer l’examen DELF dans un centre d’examen agréé, le coût de l’inscription est pris en charge par Thot. Les apprenants doivent payer 7 euros pour pouvoir bénéficier de la formation. Nous avons étudié longuement la question du recrutement et de la communication.
Dans un premier temps, la capacité d’accueil de Thot dépendra directement des fonds obtenus. Nous prenons donc le parti d’adapter la communication pour les inscriptions en fonction du nombre de places. En ce sens, nous nous appuierons sur les réseaux de soutien aux réfugiés et demandeurs d’asile dont nous faisons partie pour diffuser le formulaire d’inscription. L’inscription se fera donc par un formulaire en ligne (disponible en français, anglais, arabe, persan et pashto). La sélection se fera ensuite par entretien individuel assuré par l’équipe de direction pédagogique et les professeurs. Les critères seront le niveau de français, la langue, et le niveau scolaire des apprenants, tout cela afin de répondre à un maximum de besoins et profils en créant des classes de différents niveaux, dans la limite évidemment de nos capacités.

A la suite de cette formation, les élèves pourront obtenir un diplôme : le DELF ( Diplôme d’Études en Langue Française) reconnu internationalement. Proposez vous un suivi après l’obtention du diplôme?
Judith Aquien: Nous sommes partenaire d’Action Emploi Réfugiés et sommes en contact avec de nombreuses associations qui travaillent pour l’insertion professionnelle des réfugiés, nous travaillerons donc avec ces associations pour les apprenants réfugiés souhaitant trouver un emploi. Pour les demandeurs d’asile, nous sommes également en contact avec des associations qui apportent leur soutien aux demandeurs d’asile et avec lesquelles nous pourront échanger quant au futur de nos apprenants. Il n’est pas non plus exclu qu’un apprenant suivent 2 sessions de formations afin d’obtenir le diplôme DELF de niveau supérieur avec la deuxième session.

Vous avez pu aussi trouver des partenariats comme TV5 monde ou RFI. Dans quel cadre ses partenariats vont faire avancer le projet?
Judith Aquien: Les partenariats créés avec RFI et TV5MONDE ont pour vocation à renforcer le programme pédagogique de Thot et à proposer un panel diversifié de supports de formation. Ils permettront également d’offrir à Thot une meilleure visibilité et une portée médiatique renforcée. Par ailleurs, ils permettront de faire à ces deux organismes producteurs de pédagogie des retours issus du terrain et des utilisateurs (les apprenants), afin de leur donner la matière pour affiner leur proposition pédagogique (voire technologique : à savoir, quels outils peuvent ou ne peuvent pas être utilisés par un public comme le nôtre compte tenu du fait qu’ils disposent principalement de smartphones, que leur connexion Internet n’est pas toujours très bonne, etc.) et l’enrichir. A ce titre, les partenariats pédagogiques ont pour objectif de faire de Thot le laboratoire de RFI Savoir et de TV5MONDE, et inversement.

Quelles sont les projets pour Thot à moyen et long terme?
Judith Aquien: La principale perspective de changement d’échelle est celle de l’augmentation des effectifs des apprenants. En effet, comme mentionné plus haut, les réfugiés et demandeurs d’asile sont actuellement plusieurs milliers, rien qu’en Île-de-France. Dans ce sens, Thot souhaite de toute évidence augmenter sa capacité d’accueil pour avoir un impact plus important sur l’ensemble de cette population qui a un besoin fort de formation de FLE. Les ambitions de Thot sont dans un premier temps de doubler la capacité d’accueil dès la deuxième session d’apprentissage, c’est à dire d’accueillir 100 apprenants en novembre 2016. L’expansion de Thot dépendant directement des fonds qui lui seront versés, il est difficile de prévoir son développement pour les années futures, cela dit, un doublement des effectifs après chaque session représenterait une avancée exceptionnelle et répondrait à un réel besoin, tout en faisant de Thot une antenne garantissant le succès de l’intégration sociale et économique des réfugiés en France. Une nouvelle organisation de salles de cours devra également être trouvée et entraînera elle aussi des coût supplémentaires.  Enfin, à mesure que Thot grandira, des antennes liées à l’insertion professionnelle ou à l’aide à l’intégration dans des formations professionnalisantes pourront être mises en place pour constater l’impact positif d’une mention d’un diplôme de français dans leurs CV.

Il reste 12 jours pour participer:  http://fr.ulule.com/ecole-thot/
Thot: thot-fle.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *