Marine Neuilly: les femmes en tête

Tout d’abord, quel est ton parcours ?
Marine Neuilly
: « J’ai grandi à Saint-Cyr-l’École dans le 78.
À 16 ans j’ai crée les Plastiscines avec mes deux meilleures amies du lycée. On a fait une tournée européenne pour la sortie de notre premier album LP1 en 2007 et on a eu ensuite la chance de s’exporter aux États-Unis après avoir joué au festival Coachella en 2008.
Butch Walker, producteur américain, nous a proposé de produire notre deuxième album qui sortira en 2009 sur Nylon Records aux États-Unis et sur Because Music en France. »

Ton actualité?
Marine Neuilly
: « Aujourd’hui je m’occupe de la sélection musicale pour différents lieux à Paris (hôtels, clubs et événements privés).
J’ai fondé La Chatte de Françoise, organisation avec laquelle je collabore avec des artistes ou des marques sur le thème des femmes et de la féminité. Je viens de sortir en octobre 2016 ma deuxième publication papier Girl Crush accompagnée d’un t-shirt sérigraphié. »

img_4941

 Peut-tu me parler de ton projet Girl Crush ?
Marine Neuilly: « J’ai eu envie de rassembler les photos que je faisais de mes copines. J’ai appelé mon amie de longue date Laetitia Bocquet, illustratrice, qui vit à Londres et qui entretien le même rapport à la photo que moi. On a sélectionné une trentaine de photos sur 10 ans de vie. »

photo-15-08-2016-13-38-18-1

 

En quoi ce projet se différencie des autres projets photos ?
Marine Neuilly: « 
La première différence c’est que ni Laetitia ni moi sommes photographes. L’idée c’était de pouvoir entrer dans l’intimité de ces filles avec qui on sort régulièrement et de faire un témoignage photographique de ces instants de vie quotidiens. Toutes ces photos on été faites sans but précis, sans savoir que cela aboutirait aujourd’hui à une publication et c’est ce qui rend le projet intéressant selon moi. Un regard de filles sur d’autres filles, de manière pure est spontanée. »

photo-15-08-2016-13-38-41-1

 

Quel est ton rapport avec la photographie ?
Marine Neuilly: « 
Depuis que je suis toute petite j’ai toujours aimé faire des photos avec les appareils jetables que mes parents m’achetaient quand je partais en vacances. La photographie à ce pouvoir magique d’immortaliser un instant, de nous ramener à un moment unique de notre vie plusieurs années après. J’ai gardé cette habitude, même si on me reproche parfois de tout photographier, c’est devenu un besoin viscéral pour me sentir bien. »

photo-15-08-2016-13-40-17

 Quelle est ta vision de la photo aujourd’hui ? Au milieu des photographes à l’iPhone et des innovations technologiques, toi tu reviens à quelque chose de plus brut, plus authentique voire nostalgique. Quel est le message?
Marine Neuilly: « 
Aujourd’hui tout est assez instantané, on prend beaucoup de photos avec nos téléphones et elles ont une durée assez éphémère. Le fait de prendre des photos sur pellicule m’oblige à plus réfléchir avant de déclencher. Je pense que c’est bien de vivre avec son temps, de mêler les nouvelles technologies aux anciennes, il ne faut juste pas tomber dans les extrêmes. »

Comment imagines-tu faire évoluer ce projet ?
Marine Neuilly: « Plusieurs personnes m’ont demandé si j’allais faire une suite mais ce n’est pas prévu pour le moment. Si je commence à prendre des photos dans le but d’en faire une suite ça ne marcherait plus je pense. Je vais continuer à travailler sur des supports différents et des collaborations pour mettre en avant les femmes, car malheureusement en 2016 il n’y a toujours pas assez de femmes représentées dans les milieux artistiques. »

Do Women Have To Be Naked To Get Into the Met. Museum? 1989 Guerrilla Girls null Purchased 2003 http://www.tate.org.uk/art/work/P78793

Do Women Have To Be Naked To Get Into the Met. Museum? 1989 Guerrilla Girls null Purchased 2003

Ton rapport à la cause féministe?
Marine Neuilly: « 
Avec mon groupe de lycée, on a commencé très tôt à travailler dans un milieux représenté majoritairement par des hommes. Je me souviendrai toujours de cette phrase géniale qu’un gros dirigeant de label de musique nous avait sorti pour ne pas nous signer « Qui me dit que vous n’allez pas avoir des enfants dans un an ou deux? » On avait 17 ans.

Naivement, on pensait faire un groupe comme n’importe qui le faisait, sauf que techniquement parlant on était 4 filles. On a été confronté à beaucoup de sexisme dans ce milieu là, et c’est ce qui m’a personnellement donné envie de représenter les femmes au quotidien dans tous les projets que je fais. Il faut continuer d’avoir cette diversité dans l’art et dans tous les corps de métiers. C’est pourquoi aujourd’hui encore plus qu’avant il faut que les femmes soit présentes et puisse avoir une voix.


Quelles sont tes inspirations/ tes mentors photographiques?
Marine Neuilly:
« Les portraits polaroids que faisait Andy Warhol sont pour moi d’une grande inspiration. Sinon, j’aime beaucoup cette nouvelle scène de femmes photographes comme Petra Collins, Arvida Bystrom, Maya Fhur, Mayan Toledano qui font parler d’elles notamment grâce aux réseaux sociaux. »

15239332_1027791967332491_1008540305_n
                                                                                                   maya fuhr

 quels sont les lieux où tu mixes?
Marine Neuilly: « J’ai récemment mixé pour le Mandarin Oriental, le Carrousel, nouveau lieu ouvert par La Clique. »De quoi es-tu pressée ?
Marine Neuilly
« Pressée que ces chiffres changent… C’est une affiche faite par les Guerilla Girls en 1985 pour lutter contre le sexisme dans de le monde de l’art et c’est toujours d’actualité ! »

Buy her book in Yvon Lambert bookshop : 108 rue vieille du temple 75003 Paris
Also in http://www.lachattedefrancoise.com/products
Find her on http://radiooooo.com/
Listen to her: http://8tracks.com/la-chatte-de-francoise/mixes/1