Dora Moutot : «Webcam Tears, c’est ma réaction aux instagramers.»

Dora Moutot est au journalisme ce que la licorne est au cheval : une vraie fantaisie. Elle se passionne pour les sous-culture, collectionne des images incroyablement kitsch sur son tumblr & héberge sur la rubrique blog du Monde l’actualité des mouvements sociétales et esthétiques du monde émergent. Dora publie aussi son projet digital art: webcamtears. Connexion établie. Photo Servan Ilyne @Bichon+ Bichon

Qu’est ce que Webcam Tears ?
Dora Moutot : « Webcam Tears est un projet  lancé en 2012 sur Tumblr. L’idée:  récolter des vidéos de larmes enregistrées via le médium de la webcam. Je pense que chaque personne de notre génération a déjà probablement déjà fondu en sanglot devant son écran pour X ou Y raison. On se sent seul parfois dans cette époque soit disant « connectée », on écoute une chanson triste qui vous rappelle quelqu’un, on reçoit un email qui fait mal au bide. C’est un projet qui parle de la solitude face à son écran dans un monde ou parfois ton ordinateur a tendance à devenir ton meilleur ami. »

Le-projet-artistique-Webcam-Tears-de-Dora-Moutot-308068

 

Webcamtears c’est aussi un projet sur l’exhibitionnisme de notre génération. Webcam tears ça a été ma façon d’aller jusqu’au bout de la mise en scène de moi-même sur le net mais  à contre-courant, une mise en scène dans le vrai, dans le cru. Ma génération pousse la mise en scène à l’extrême, on est dans un délire de #instafood, #instamoment,  on montre les moments parfaits de nos vies, on fait une curation visuelle pointue de ce qu’on montre de nous même. Webcam Tears, c’est en partie ma réaction perso face à cette génération d’ Instagramers et blogueurs. J’ai besoin d’être dans le vrai, de montrer les moments où l’on craque, la morve, les fluides, la tristesse, le moment ou tu ne ressembles plus à rien derrière ton ordi. Je trouve ça dingue que quand tu as enfin la possibilité de toi aussi « participer », d’exister au meme titre que les marques en ligne, tu deviennes finalement toi aussi ce que notre génération pourtant critique: une pub ambulante, lisse et sans failles. Moi ce qui m’intérèsse ce sont justement les failles.

Qu’est ce qui t’as motivé à faire ce projet?
Dora Moutot: « Je pleure très facilement. C’est comme ça, depuis toujours. Et j’en souffre. J’en souffre parce que la société à décidé de me dire que pleurer en public, c’était honteux. Que pleurer, c’est faible. Que pleurer c’est un truc de petite fille capricieuse, que pleurer c’est un truc de looser et que les winners ne chialent pas.
J’en ai eu marre de cette dictature, et j’ai eu envie d’affronter ma peur et mon angoisse de fondre en larmes devant des gens. Marre de devoir « ravaler » mes larmes et de faire semblant de pas avoir les yeux mouillés. Je n’ai pas à me cacher parce que ca met les gens mal à l’aise. Je pense que ce n’est pas moi qui doit apprendre à retenir mes larmes, mais c’est eux qui doivent accepter l’émotivité des gens sensibles sans bêtement avoir une réaction de rejet. »
565e3de221000065005ac003
Est ce que tu as puisé ton inspiration du travail de l’artiste Laurel Nakadate?
Dora Moutot: « Oui beaucoup. Laurel Nakadate s’est prise en photo quand elle pleurait pendant 365 jours et a exposé son travail au MOMA PS1 à New York il y a 5 ans. J’ai été à cette expo et ça a été une révélation. J’ai été super touchée et je me suis sentie « comme elle ». Je me prend en photo en webcam avec mes larmes depuis que j’ai 15 ans, mais je gardais ses images pour moi, c’était juste une façon de calmer ma douleur que de m’enregistrer, c’était ma thérapie. Le travail de Laurel Nakadate m’a donné envie de me lancer, et d’utiliser la force des réseaux sociaux pour faire un travail communautaire sur les larmes. C’est un sujet universel. »

Comment tu as réussi à récolter autant de vidéos?
Dora Moutot: « J’avais déja beaucoup de followers sur Tumblr via www.lagazettedumauvaisgout.tumblr.com, j’ai juste fait une annonce qui parlait du projet et de mes intentions et ça a tourné sur le web! Aussi simple que ça!

Quand tu parles du projet dans tes settings, tu associes les pleurs à la pornographie. Tu peut m’expliquer le lien?
Dora Moutot: « On est dans une société ou le sexe ne veut plus rien dire. Il y en a partout et à toutes les sauces et ca ne choque plus personne, ca ne met plus personne mal à l’aise.
Par contre, les émotions, les larmes, mettent encore les gens très mal à l’aise. Parler de ses émotions intérieurs, vomir ses tripes, ça c’est choquant, ça c’est gênant.
On trouve plus répulsif quelqu’un qui va étaler toutes ses émotions sur Internet que quelqu’un qui va prendre une photo de son cul à poil. On va espionner de façon pervers la personne qui étale ses émotions online car on va trouver ca fascinant, lorsque le cul à poil passera désormais casi-icognito. Dans ce sens, les larmes ont quelque chose de « pornographique ». En plus de ça, les larmes créent du désir pour certains, il y a même une communauté de fétichistes de larmes: les dacryphiles.

webcamtears

Pleurer décharge notre lac intérieur disait Pierre Filion. Pleurer a t-il des vertus thérapeutique?
Dora Moutot : « Je ne sais pas si pleurer a des vertus thérapeutiques, mais se filmer en pleurant aide à se débarrasser de sa peine. Quand on se regarde pleurer, c’est comme si on devenait spectateur de son malheur, c’est comme si la webcam aspirait la douleur. On s’arrête de pleurer beaucoup plus rapidement quand on s’enregistre! »

Y’a t ‘il un message derrière ces larmes?
Dora Moutot: « Ne pas avoir honte d’être sensible, il faut en être fier.

Quel est l’avenir de web cam tears?
Dora Moutot:  » Récolter plus de vidéos de larmes. Partagez votre sensibilité! Organiser une expo avec toutes les vidéos… « 

1 pensée sur “Dora Moutot : «Webcam Tears, c’est ma réaction aux instagramers.»”

  1. Greetings from Colorado! I’m bored at work so I decided to check out
    your blog on my iphone during lunch break. I love the info you present
    here and can’t wait to take a look when I get home.
    I’m shocked at how fast your blog loaded on my cell
    phone .. I’m not even using WIFI, just 3G .. Anyhow, excellent blog!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *